Vous pouvez refermer cette fenêtre pour revenir sur le site
Port Miou 2014: une nouvelle année de succès.
Coupe de l'Amitié.
11/12 octobre 2014
Bateau toujours pas caréné, voiles de croisière, nous participons pour le plaisir mais sans trop d'ambition. Le temps étant très menaçant avec alerte orange orages, le comité décide d'annuler la course-croisière vers les Embiez. 2 manches prévues en rade samedi et dimanche.
Samedi:
vent medium faible, force 3 SE.
parcours en rade triangle PM - Corton - Pilier - PM, 2 tours.
Jean-Jacques, Corinne - AS - Alexisn Salkin - Paul Hirtzman
L'équipage est bon, le bateau pas encore préparé pour la performance, dommage car nous serons très bon mis à part un départ médiocre. Nous finirons le scratch en TR derrière Orion, Novae, Fissa et Sirius et devant Pochette Surprise, Doudou et Harik Marou, un Dufour 40 quand même! Au temps compensé ça nous vaut quand même une 2e place.

Coupe de l'Union Nautique, première régate de la rentrée.
20/21 septembre 2014
Une première dans l'histoire de Port Miou, cette régate va regrouper un nombre record de participants, encouragés par le dynamisme d'Yves Attali, actuel président.
Samedi, parcours au chrono en rade, chacun part quand il veut, se pointe et le meilleur tour est retenu pour le classement en TC. Nous ne pouvons pas venir et Attila participera seulement au Vire vire de dimanche.
Parcours triangulaire départ Cassis - bouée Canaille - bouée Port Miou - bouée Cassis - Bouée Pilier - bouée Port Miou - arrivée Cassis.
Nous partons en 16e départ, il y a plus de 40 bateaux qui s'inscriront sur les deux jours, plus de 20 classés pour le vire-vire.
Un peu de retard (oublié le chrono) Fissa est bien devant nous parti 1 minute avant.
Equipage de 4: Jean-Jacques, Fred, Corinne, André Simon.
Nous remontons et passons le Sun Fizz Yassou mais les premiers ont une bonne avance et il faudra en doubler un certain nombre. Envois de spi sans trop de problème, après le 1er tour, nous réussissons à passer Fissa dans la remontée au près mais il passera devant à la bouée avant les derniers bords de portant. Le Bavaria 29 speed de Robert et Philou nous talonne mais on l'a passé peu de temps après le départ et il n'a jamais pu nous repasser malgré un carénage douteux et les voiles de croisière toujours en place depuis le début de l'été. Bref, nous échouerons à cause d'un bord que je tire trop loin, le vent tournant à notre désavantage, Fissa va creuser un peu l'écart alors qu'il était à notre portée! Il aura une minute d'avance sur la ligne que nous coupons en 2e position!

Et encore du grand beau pour la dernière manche.
4 mai 2014
La longue période de mistral commencée avant Pâques touche à sa fin, une sortie la veille avec encore de belles rafales jusqu'à 35 noeuds mais ce matin, il est temps de remettre en place pour cette manche ultime la belle voile grise. Au départ pour un parcours Riou cassidaigne Port Miou, le 6mJI Fissa, les Sélection Eridan, Novae et Sirius, le X332 Ondulat et Attila.
Equipage, Alexis, Didier Vernhet, AC et AS
Patrick est allé renforcer l'équipage de Fissa et s'entraîner pour les Voiles de Cassis.
Le vent oscille entre SW et NNW rendant le départ incertain. Nous le prenons au vent de la flotte au top mais les bateaux sous le vent en ont un peu plus et prendront doucement l'avantage. Eridan s'enfuit le premier prenant une avance considérable suivi de Sirius. Ondulat et même Fissa prendront l'avantage sur nous, seul Novae est bien derrière... Pas terrible, notre position au premier quart de la régate d'autant qu'une rupture inopinée de la drisse de foc va nous donner encore l'occasion de prendre 200 m dans la vue le temps de réparer mais des options et décisions quant aux bords à tirer vont changer rapidement les choses. Pariant sur une bascule SW, je tire un bord à fond au large pour aborder la marque au vent par la layline babord, nous prenons instantanément l'avantage sur Ondulat et Fissa, seul les deux Sélection passent le Petit Congloué devant nous et pas trop loin. Le moral remonte à fond, nous sommes largement en tête au temps compensé déjà! Long bord de spi vers Cassidaigne où nous faisons le choix d'un premier bord tribord amûres pour chercher un WSW plus frais au large, suivi en celà par Ondulat et tous les deux allons doucement reprendre notre retard sur les deux Sélection qui sont partis en route directe vers Cassidaigne. Aux abords de celle-ci, Sirius est loin derrière car il a tiré comme Fissa un bord vers la terre qui l'a définitivement mis hors course. Bords à bord avec Eridan à moins d'un mille de la tourelle, nous gagnons metre après metre et finissons par les passer sous le vent non sans avoir laissé 5 bonnes longueurs entre nous latéralement ce qui nous aura permis de réaliser cette manœuvre osée... Pointage à la Cassidaigne qui finalement servira au classement puisque le vent tombera complètement, nous sommes premiers temps réel! Ouf, c'était pas gagné... En conclusion, grand shelem pour ce challenge ou nous remportons toutes les manches  et grand shelem Automne-Hiver-Cassidaigne-Printemps pour Attila!

Du vent pour La Cassidaigne.
26-27 avril 2014
Mistral musclé pour le WE avec risque de coup de vent (qui se confirmera) dimanche.
Au départ pour un parcours Riou aller retour, le Bavaria Match 42 Canaille, le 6mJI Fissa, les Sélection Eridan et Novae, le Figaro Figolu, le Class10 Teddy IV et Attila.
Equipage, Patrick, Valérie, Corinne, AC et AS
Patrick est allé renforcer l'équipage de Fissa.
Le vent bien établi sur Cassis nous permet de garder la grand-voile de brise/convoyage déjà en place ainsi que le solent. Nous partons pas trop mal, Canaille marche comme un avion et prend aussitôt une avance considérable suivi de Figolu, tout le monde est voilé pareil sauf Fissa qui a un petit ris dans la GV. Nous tirons des bords corrects, le vent semble moins fort au Petit Congloué et nous envoyons aussitôt le spi. Nous descendons direct alors que Canaille pour une raison inexpliquée monte tribord amures au large avant d'empanner, beaucoup de route et il n'augmentera guère son avance de 9 minutes à la marque au vent. C'est tant mieux car il nous en rend 15 sur le parcours et il finira par passer la ligne avec 10 minutes seulement d'avance sur nous ce qui nous permet d'engranger une 2e première place toutes classes sur le challenge avec Fissa 2e. Figolu finit 4e en TC.
Dimanche, le vent trop fort incite comité et concurrents à rester au port. La Cassidaigne se réduit donc à la première manche que nous avons remportée.

Grand beau pour la première manche du challenge de printemps.
6 avril 2014
Météo favorable pour la plage, pour le vent, il est prévu du calme plat...
Les challenges de printemps rassemblent peu de monde en général, aujourd'hui il y a 7 bateaux au départ. Ouf! Teddy V, Bip Bip et Orion régatent à Marseille sur la Massilia Cup. Au départ pour un parcours Cassidaigne aller retour réduit, le 6mJI Fissa, les Sélection Furlan, Novae et Sirius, le Figaro Figolu, le Sun Rise Neptune et Attila.
Equipage, Marc, Valérie, Corinne, Philippe, AC et AS
Patrick est allé renforcer l'équipage de Fissa.
Le vent jamais complètement nul ne dépassera pas souvent force 1...
Départ bien compact, cette fois-ci j'ai été prudent et placé sous le vent des premiers bien que partis au top, je choisis d'essayer d'abattre le plus possible pour nous dégager de leur dévent ce qui nous pousse à l'option tribord amures vers Cap Canaille, ce qui est plutôt valable par régime de sud-est. En quelques minutes, nous voilà en tête. La météo a prévu une bascule prochaine vers le sud-ouest, 4 bateaux choisissent de partir de l'autre côté, Fissa le plus extrême, de notre côté Figolu et Neptune nous suivent. En observant les risées vers Sicié il paraît évident que le vent va se renforcer d'est et je pousse notre option au delà du raisonnable et même si nous tirons un bord babord amures au bon plein, c'est dans du vent plus fort et nous accentuons notre avance sur ceux qui sont allés de l'autre côté! Bref Cassidaigne est virée largement en tête avec une dizaine de minutes, envoi de spi au largue serré qui du fait de la rotation vers le sud du vent avec l'effet thermique se transforme bientôt en un grand largue et même vent arrière nous obligeant à passer l'écoute légère. Même si AC nous envoie ses ondes négatives en prétendant que nos poursuivants se rapprochent, le vent mourant vers la fin augmente les écarts en temps et après un empannage (pas terrible dixit Valérie, c'est vrai d'ailleurs) nous finissons au largue babord amures sur la ligne que nous passons largement en tête puisque le second, Figolu la coupera 20 minutes derrière nous, suivi de Fissa, Sirius et Neptune, les deux autres Sélection ayant abandonné dans le premier bord...
Première victoire toutes classes d'Attila dans ce challenge!

Grosse houle toujours et encore pour finir le challenge d'hiver qui se conclut une nouvelle fois par la victoire d'Attila!
30 mars 2014
Gros temps d'Est avec surtout une très grosse mer qui rendant la sortie de la calanque dangereuse incite les participants et le comité à annuler cette dernière manche. Je sors quand même sur Ondulat qui a tenu à faire une virée musclée mais sympa avec de jolis surfs au retour. Le classement du challenge est plié.
16 mars 2014
4e manche du challenge
A bord, Alexis, Marc, Jean-Jacques, Yves et moi.
Petit temps mais le comité (optimiste) choisit quand même un triangle Cassidaigne-Ile Verte de 13 nautiques.
9 bateaux au départ ce qui est pas mal, une fois n'est pas coutume, je me montre agressif au départ bien minuté mais Fissa juste à notre bord loffe et nous pousse sur la bouée que nous touchons! Un tour de pénalité nous place cette fois en avant-dernière position mais notre vitesse dans le petit temps devrait nous permettre d'en sortir. Ondulat est parti en tête et creuse l'écart. Toute la flotte tire des bords au près vers la Cassidaigne, notre position, déventés par tout le monde, m'incite à pousser le bord vers Canaille. Par vent de Sud-Est c'est généralement payant même si pour l'instant ce serait plutôt le bord contraire (choisi par Eric Ordener sur Ondulat) le meilleur. Seul Eridan devant nous le pousse encore plus. Une heure et demi que nous sommes partis et nous n'avons pas encore parcouru la moitié du premier bord vers Cassidaigne! Je suis persuadé que personne ne finira car la houle d'ouest (celui-ci soufflait en fin de nuit à 40 nds et plus dans le golfe du Lion...) est impressionnante et fait claquer continuellement les voiles. Quelques chips et voilà un petit sud-est force 2 qui montre le bout de son nez avec quelques calmes de temps à autres. Il nous suffit pour confirmer que notre option était bonne et Fissa qui était revenu de notre côté en passant juste devant nous vire la Cassidaigne en tête, Attila sur ses talons. Nous contournons le rocher très largement car la houle et les courants imprévisibles comme le vent parfois nul rendent le passage de cette marque délicat et dangereux. Sur le bord vers Ile Verte nous faisons plus de cap que Fissa et parvenons à le passer à la régulière sous le vent, presque au contact. 3 minutes de concentration et ouf, il est derrière! Comme le dernier bord est direct depuis le dernier virement, il ne peut que prendre du retard jusqu'à sortir de notre dévent et c'est avec une bonne minute d'avance que nous abordons l'Ile Verte. Je n'envoie pas le spi pensant qu'il faudra sortir au près, lui derrière n'hésite pas bien sûr et il nous ratrappe fatalement d'autant qu'on arrive à sortir au largue serré. Nous l'envoyons à notre tour quand il est à notre hauteur puis abordons l'ultime épreuve, un dernier bord plein vent arrière avec 6 nds de vent et 2 m de houle de face! La coque très large du DB1 s'arrête à chaque vague alors que le 6 mJI beaucoup plus étroit garde de la vitesse. Du coup nous tirons des bords un peu trop pointus pour conserver notre spi plein et nous perdons petit à petit notre avantage et c'est avec 4 min d'avance qu'il coupera la ligne. Eridan sera 3e arrivé plus de 10 min après nous et Ondulat 4e quelques minutes après... Son bord dans le sud lui aura été fatal! Neptune et Novae ont abandonné et Furlan et Orion, attardés vont être piégés par le vent qui se calme de plus en plus et arriveront 2h plus tard!
Bref, cette place de 2e au temps compensé nous permet avec 2 victoires de gagner le challenge à nouveau, Ondulat est second, Fissa 3e, ensuite les Sélection, Orion le First 36.7, etc...

Grosse houle et bonne brise pour une nouvelle victoire scratch!
9 fevrier 2014
Après l'annulation de la deuxième régate du challenge d'hiver 15 j auparavant pour cause de coup de vent, nous sommes nombreux à bord encore une fois:
André Tueux, Jean-Jacques, Marc Delon, Corinne, Loïc Mauriange, Paul Hirtzmann, ces deux-là nouvellement joints à l'équipage ont tout ce qu'il faut comme expérience.
Parcours: Riou aller-retour.
Vent WNW 4 à 5 et houle 2m.
Nous prenons un plutôt bon départ en 3e position, Ondulat ayant pris le meilleur avec Canaille, le Bavaria 42 Match des Plaisant sur lequel André Chiche fait une incursion, Fissa s'est abstenu mais 3 des Sélection sont là aussi ainsi que le SunRise Neptune et le First 36.7 Orion.
Nous portons petite GV dacron et solent, c'est parfait, on aurait pu mettre la GV North plus grande et plus creuse car à 7 au rappel, mais comme ça le bateau va bien. Nous tirons plusieurs bords à terre, grande Candelle et Sormiou avant de repiquer d'un bord sur le Congloué, c'est une bonne option car nous avons repris le X332 pourtant parti devant et plus rapide et Canaille s'obstine à tirer un bord breton qui lui fera perdre pas mal. Finalement il ne virera le rocher que 4 minutes avant nous. Ondulat qui avait viré - après un babord douteux - à notre vent est monté trop haut et nous passons bien devant lui. Notre envoi du spi lourd est impeccable, on ne pourra pas en dire autant du sien, nous creusons l'écart encore un peu. Le vent reste sympa et la descente se fait sans souci. Canaille ayant affalé son spi bien avant de rentrer le long des falaises de Cassis je crains un refus et n'hésite pas à affaler le nôtre dès que ça pointe un peu trop. Petite erreur car Ondulat garde le sien ce qui lui permettra de nous rattraper mais pas de nous passer. Nous coupons la ligne 7' derrière Canaille (qui nous en rend 15 sur ce parcours) et 45 s devant le X que nous battons TR/TC.
Furlan suit, puis Eridan, Orion, Novae et enfin Neptune.

Mer belle et belle victoire pour ce début d'année 2014!
12 janvier 2014
Pour cette première régate, nous sommes 6 à bord:
André Tueux, Patrick Gouin, Marc Delon, Jean-Jacques Arrighi, Corinne Courbon et André Simon.
Parcours: Cassidaigne 2 tours réduit à un tour.
Vent: force 1 de toutes les directions.
13 bateaux au départ, ça fait bien longtemps que nous n'avions eu autant de concurents.
Nous prenons un départ très correct, en 2e ou 3e position, le X332 Ondulat ayant pris l'avantage. GV North grise et gênois Intervoiles mylar avec sa batterie de rentreurs, tout baigne. Passée la bouée, nous faisons route directe au bon plein, 6 à la gite et nous gagnons petit à petit sur Ondulat que nous réussissons à passer au bout d'une bonne demi-heure (1 mille parcouru). Teddy, le Class 10 avance bien dans cette pétole et prend la 3e place provisoire. Ensuite Fissa, les sélection, Awaken, Orion, etc. Nous sommes attentifs à garder notre erre pour traverser les zones de calme plat en faisant le minimum de mouvements à bord et ça paie. Comme ça risque de durer nous mangeons et buvons sans trop nous déplacer à bord. AT barre la bateau dans cette pétole comme un chef et nous creusons l'écart tout doucement. Derrière ça s'affole un peu, ça prend des options, sans résultat et la flotte s'étire incroyablement en longueur. Wapiti le Bavaria speed 28 de Robert Zamparo ferme la marche malgré l'envoi de son spi assy. Bref, nous passons la Cassidaigne bien détachés, 2 minutes devant le X, en faisant gaffe aux cailloux sur lesquels le courant (leger mais présent) à tendance à nous drosser. Envoi de spi sur écoute légère pour le trajet retour, le X revient par moment sur nous puis reprend du retard au gré des oscillations d'un vent qui se maintient en moyenne à 2-3 nœuds. A l'approche de la côte, des risées d'ouest semblent s'établir plus sérieusement et - malgré une erreur que je fais dans le choix de la bouée à viser que nous corrigerons à temps (ce qui permet à Ondulat de revenir un peu sur nous) - nous coupons enfin la ligne après 4h 27' 57", bons premiers TR et TC, 2 min devant Ondulat qui de plus nous en rend 3.
Les autres sont très loin, près d'une demi-heure et le classement final s'établira comme suit:
1er ATTILA, 2e ONDULAT, 3e FISSA, 4e ORION, 5e FIGOLU, TEDDY 5, ELLORA, NOVAE, SIRIUS, ERIDAN, AWAKEN, NEPTUNE et WAPITI ab.
L'équipage a été tout simplement parfait! VOIR LES PHOTOS