Vous pouvez refermer cette fenêtre pour revenir sur le site
Port Miou 2016

Jamais deux sans trois!
27 novembre 2016
Conditions météo idéales pour le bain de soleil mais le vent s'établira à la fin
Vent faible d'est puis sud ouest modéré
Equipage: Jean-Jacques, Marc, André T, André S.
Parcours: départ bouée Cacau nord, bouée nord Soubeyrane. 2 tours.
7 bateaux au départ, 3 Sélection (Novae, Eridan et Sirius), le X332 Ondulat, le Class 10 Teddy, Fissa et nous.
Nous prenons un excellent départ entre Eridan et Ondulat mais bien lancés, on passe devant en peu de temps. Louvoyage vers la bouée du parc, nous distançons petit à petit le reste de la flotte qui, elle, reste assez groupée! Nous avançons comme dans un rêve, avec nos belles voiles bien établies et bien réglées, rentreurs de gênois à fond. Envoi de spi cafouillage, sac de nœuds dans le bras que Marc finit par démêler, mais notre avance déjà bien confortable n'en est pas trop entamée. Affalage de spi au vent, empannage avant d'enrouler la bouée pour le deuxième tour, ça se passe mieux chez nous que chez les autres (Eridan le plus proche) car une fois les suivants bien lancés, l'écart est double de la fin du bord précédent! Ondulat n'est pas dans le coup cette fois, Il n'a que Sirius derrière au premier tour... Les choses ne vont guère changer au deuxième tour que nous poursuivons bien détachés du reste de la flotte. Envoi de spi impeccable à la bouée cette fois-ci, toujours sur écoutes légères, mais au bout de 10 minutes, le vent de sud-ouest promis par Mr Météo est fidèle au rendez-vous, le refus est brutal et nous affalons illico pour poursuivre sous notre beau gênois, du bon plein qui va devenir du près sur la fin. Les suivants n'ont même pas eu le temps d'envoyer le spi, la risée de SO les cueillant en sortie de bouée. Bref nous franchissons la ligne au bout de 2h22'10", suivis par Eridan à plus de 8 minutes, puis Fissa à 13'20", Ondulat à 15'40", les deux sélection à 20 minutes environ, Teddy le First Class 10 ayant abandonné. Le classement TC reste le même, les écarts se creusant entre nous et les autres, c'est tout...
Bref, une troisième victoire consécutive, nous remportons donc le challenge d'automne 2016 haut la main. Résultats  Résultats général

On continue toujours aussi bien
6 novembre 2016
Conditions météo bien différentes, bms (avis de grand frais à fort coup de vent).
Vent fort de nord-ouest, 4 à 7
Equipage: Fred, Marc, André T, André S et Fabio
Parcours: départ bouée Cacau nord, bouée sud Sormiou, retour. 2 tours réduit à un tour.
5 bateaux au départ, 1 Sélection (Novae), le X332 Ondulat, le Class 10 Teddy, Fissa et nous.
Nous prenons un excellent départ à la bouée ce qui nous permet de prendre immédiatement la tête. Ondulat plus à terre descend sur nous mais, en position avorable sous le vent nous le laissons sur place. La remontée est un vrai louvoyage où il va tenter par des contre-bords de prendre l'avantage sur nous, ce qu'il va réussir à l'approche de Sormiou. Nous sommes tous deux sous solent et GV à un ris, Fissa a un petit ris, les deux autres ont gardé toute la gv ce qui les retarde beaucoup car ils sont franchement surtoilés. On les perd de vue! A l'approche de la bouée de Sormiou, Ondulat a des petits ennuis, il paraît tirer son bord trop loin et nous passons la bouée (assez acrobatiquement) devant lui, (j'apprendrai le soir qu'il a surpatté l'écoute de solent, le temps de regler ce distribil, nous l'avons repassé). Premier bord grand largue tribord amûres pour se dégager et préparer l'envoi de la trinquette tangonnée sur l'autre bord, nous croisons Fissa encore au près. Ondulat se contente de tirer tout droit sans même tangonner son solent, il est un peu démotivé, alors que nous empannons et envoyons (laborieusement et avec un coquetier en prime) la petite trinquette tangonnée au vent ce qui nous donne instanément 1 nœud de plus. On fait de beaux surfs à 10 nœuds en continu avec des pointes à près de 12. Il nous fallait ça pour garder l'avantage sur Ondulat plus rapide par nature qui a lui aussi enregistré un maxi à 12 nœuds malgré sa voilure moins efficace. Au final, nous passons la ligne en tête temps réel et temps compensé après 1h 26 de course avec un peu plus d'une minute d'avance sur Ondulat et 4 à 5 sur Fissa, les deux derniers (qui sont théoriquement les plus rapides avec leur plus gros rating) sont bien loin derrière.

Excellent début du challenge d'automne
16 octobre 2016
Après avoir sauté la Coupe de l'Amitié pour des raisons de force majeure, Attila retrouve son équipage pour la première des trois manches du challenge d'automne de Port Miou.
Vent modéré de sud-est, 2 à 4
Equipage: Fred, Marc André S et Clementine
Parcours: départ porte des deux bouées Cacau, bouée sud Soubeyrane, porte. 2 tours, un peu court mais la météo prévoyait peu de vent (finalement, celui-ci n'arrêtera pas de monter au-delà des prévisions).
5 bateaux au départ, 3 Sélection (Furlan, Eridan et Sirius), Fissa et nous.
Nous prenons un départ parfait, même si Sirius babord à la bouée Nord (c'est la plus favorable pour le moment car le vent est plutôt plein est) nous refuse un tribord coincé qu'il est. On en profite pour virer en position favorable sous son vent ce qui nous permet de très rapidement prendre la tête. Pendant la remontée au près le vent va haler sud-est, nous exploitons bien le plan d'eau et passons la bouée au vent largement en tête. Première descente sous spi babord amûres plein vent arrière, mais pour garder la vitesse, je lofe un peu et nous visons la bouée Cacau sud, Eridan nous suit alors que Fissa descend plein pot sur la Cacau Nord. Affalage de spi sans souci et nous repartons au près direction Canaille alors que Fissa pourtant plus à terre tire le contre-bord au large qui contre toute attente va s'avérer un peu plus favorable car finalement plus fourni en vent. Cela lui premettra de revenir un peu sur nous, mais fnous virons à nouveau la bouée au vent largement en tête, Eridan et Fissa toujours pas mal distancés. Deuxième vent arrière commencé par un bord tribord sous gênois pour mieux placer le bateau grand largue à l'envoi de spi. C'est un luxe qu'on peut se permettre et nous finissons le parcours bien en tête, Eridan arrive 3 minutes après nous mais est largement distancé par Fissa qui arrive 4.30 minutes après nous mais prend la 2e place en temps compensé. Furlan 4 et Sirius 5.

Rentrée en fanfare à la Coupe de l'Union
17 et 25 septembre 2016
Cette régate en deux manches crée en 2014 a un succès de participation étonnant car son organisation fait la part belle à la convivialité et au regroupement de tous les clubs de la calanque, de nombreux bateaux participent seulement à cette régate. Du premier au dernier, tous les concurrents sont fêtés et le plaisir de naviguer reste la priorité.
1ère manche:
Depuis le début c'est un principe original (dont le but est de faire tourner les bateaux en baie de Cassis en utilisant les bouées côtières) qui consiste à établir une sorte de record du tour. Pendant 6h de rang le circuit est ouvert, chaque concurrent peut le parcourir autant de fois, on conservera son meilleur tour qui servira pour le classement.
Vu les conditions météo sévères, le parcours consiste à virer une bouée au Corton devant le chateau de Cassis et retour sur la bouée Parc de départ ( 2,5 milles environ).
Nous partons à 5 (André Chiche, Fabio, Jean-Jacques, Fred et AS) dans un vent de NW force 5 à 6 (au moins 7 au large) avec rafales et - prudent comme il se doit - on teste les conditions avec un premier tour pas très voilés (Solent et GV dacron 2 ris) en enregistrant un temps de 19'45" qui est déjà très valable, mais on peut faire mieux, on renvoie un ris pour se lancer dans un deuxième tour à fond les manettes et on engrange un meilleur temps à 19'20". La comparaison avec les autres bateaux dans le même tour nous donne meilleurs pour le moment, même le X119 Brise d'Arfeuille ne fait pas mieux pour l'instant. Le vent se renforce doucement mais il tourne plus à l'ouest (avec la composante thermique sud) rendant le parcours plus lent car le retour ne se fait plus d'un seul bord de près aussi nos 3 essais suivants seront tous au-dessus des 21'. Nous sommes à peu près tranquilles et décidons de rentrer pour casser la croûte et faire la sieste! Certains concurrents sortiront l'après-midi, Brise d'Arfeuille sort à 16h30 (fin de l'épreuve à 17h) pour un dernier essai qui établira le meilleur temps (le vent est remonté NW) à 18'55" mais qui corrigé par le rating le met deuxième avec 20'23"80 alors que nous pointons finalement en temps corrigé à 18'46"70 ce qui nous donne une première place confortable.
Après le dîner organisé samedi soir et la confirmation du coup de vent de mistral, le comité décide de remettre la deuxième manche prévue le lendemain dimanche 18 au dimanche suivant pour lequel la météo semble superbe.
2e manche:
Il s'agit d'une course à départs décalés sur un grand nombre de marques de parcours appelée "vire-vire". Vu notre rating, nous partirons 21'08" après le premier inscrit, l'Edel 4 de JF Lenfant. Le parcours fait 7,9 nautiques, le vent est sud sud est force 2 à 3, le soleil parfait va faire parler le thermique et l'équipage accueille une nouvelle équipière, Corinne bis à côté de Fred, André T et S, Marc Delon et Fabio.
Bon départ, juste derrière Wapiti le Bavaria 29 speed de Robert et Philippe partis 40s avant nous et que nous passons sous le vent au près pour nous attaquer au reste de la flotte. Le départ a été donné devant le chateau de Cassis et la première bouée au vent est Soubeyrane-nord, les 11 concurrents partis avant nous tirent des bords et nous les passons un à un pour finalement enrouler la bouée au nez de Fissa et commencer le premier bord de largue vers Cacau-nord déjà en tête de la flotte! Reste à la garder et surveiller les plus rapides que nous partis derrière comme les Sélection, le Hanse 400 Pochette Surprise de François Mellon, le Bavaria 42 de G. Plaisant, etc.
Coquetier à l'envoi de spi, on le démêle vite car le 6mJI Fissa n'est pas loin, mais on garde l'avantage et même, on augmente notre avance. Le largue est très serré la plupart des concurrents restent sous gênois mais la mer plate permet de le conserver gonflé et c'est un sacré avantage de vitesse. Affalage impeccable, on repart pour un près pas trop serré vers Soubeyrane-sud qui devrait avantager les grosses unités, mais on se démène pour garder la vitesse maximum avec nos voiles superbes (GV Pentex North et Gênois mylar) qu'on règle au petit poil. Nouveau largue ensuite vers Cacau-sud, encore plus serré que le précédent car le vent tourne sud-sud-ouest doucement et dans ce refus progressif je tâche de monter au dessus de la route pour conserver à tout prix le spi qui nous servira bien sûr pour le dernier vent arrière vers l'arrivée. Le bras est sollicité à mort et en le bordant un peu, nous explosons le réa de poulie de spi arrière, le bras tient quand même sur l'axe mais pas question de le reprendre avant le vent arrière, les efforts sont trop grands et il pourrait casser à son tour. Passage de bouée à raser, vent arrière enfin, les autres (peu ont spié car bord extrême quand même) sont assez loin derrière et ça devrait être in ze pocket! Empannage impeccable, le sélection Eridan suit assez loin, puis Fissa et Pochette Surprise, Canaille, Sirius, etc... L'ordre restera inchangé et nous passons la ligne bons premiers à nouveau avec plus de 5 minutes sur le second.
Nous remportons la Coupe de l'Union Nautique 2016 avec les deux victoires!

Travaux
Le skipper a refait tout le circuit électrique du bateau ce printemps et début été, un panneau solaire intégré au tableau arrière va s'avérér suffisant pour fournir tous les besoins assurés par un nouveau panneau électrique à savoir: Pilote auto, instruments (l'ancien speedomètre étant mort depuis 2 ans a été remplacé par un speedo gps à aiguille qui donne la vitesse fond et le cap compas géographique), vhf, éclairage intérieur, feux de route, etc. Les batteries ont été déplacées dans le compartiment ancien du moteur et tout fonctionne à merveille sans le moindre souci!
Enfin, mi-septembre, nous faisons les travaux de carénage, André Tueux, Jean-Jacques, Clementine et le skipper, pour un ponçage nettoyage efficace suivi de 3 couches de Micron international, l'antifouling Cabesto érodable basique ne donnant plus du tout satisfaction, nous sommes fin prêts pour les régates de rentrée!

Les deux manches des régates du Printemps du Livre sont annulées, à chaque fois, fort coup de vent et des rafales à force 9 ou plus, nous étions d'attaque pourtant...
Décidémment, 2015 et 2016 sont marquées par plus de 50% d'annulation dûes aux coups de vent...incroyable!
Prochaine étape à la rentrée.

Pas mieux pour la dernière manche!
20 mars 2016
Si des équipiers présents ce jour là on des souvenirs précis de cette régate ou nous finissons 3e en TC derrière Fissa (premier) et Ondulat je pourrai en dire plus.
La troisième manche avait été annulée à cause d'un vent trop fort pour pas changer.
Le challenge d'hiver se termine pour nous avec une 3e place toutes classes, pas terrible, va falloir se secouer un peu!

Deuxièmes à la deuxième manche!
31 janvier 2016
Un gros avis de coup de vent, on se demande si on va régater, et même sortir. Les rafales dans la calanque sont impressionnantes le matin mais 7 équipages sont quand même décidés à en découdre et nous allons inaugurer un parcours prudent.
Equipage: Marc, André C, Clémentine, Corinne, Fabio, Fred et AS. Yves qui devait courir sur Fissa (qui préfère ne pas sortir) aurait pu venir avec nous comme d'habitude mais nous sommes déjà 7 aussi il va sur le sélection Furlan avec François Dumon.
7 concurents: Le X332 Ondulat, les Sélections Furlan, Novae et Sirius, le First 36.7 Orion, le First Class 10 Teddy et Attila.
Parcours prévu Bouée parc Sormiou aller retour.
Nous partons sous Foc 2 et GV mini à 2 ris dans un vent force 6 à 8 qui devrait être plus fort mais qui ne montera pas finalement. Un peu trop prudents, la plupart des autres se contentant d'un ris, ça nous coûtera la première place, car si nous marchons bien, il nous manque un tout petit peu de toile dans les accalmies et nous sommes bien dans les surventes. Vu le temps et l'âge du bateau nous restons sur cette option, virons la bouée en 2e position et renvoyons un ris. Malheureusement la bosse de 1er ris va casser, on reprendra le 2e ris ce qui va s'avérer un peu faible au portant et nous finirons à 4 minutes d'Ondulat, 2e en temps compensé aussi avec un peu plus d'une minute de retard!!! Dommage.

Pas de réussite à cette première manche!
10 janvier 2016
Première régate de l'année, les équipiers sont durs à bouger!
Equipage: Marc, Jean-Jacques, Clémentine et AS
Fred s'est fait voler sa voiture, Coco est malade, les autres, pas dispo...
Le temps est incertain et le SW-NW prévu ne semble pas s'établir.
11 concurents: Le X332 Ondulat, le Sunrise Neptune, les Sélections Furlan, Eridan et Sirius, le First 36.7 Orion, le Bavaria 42 match Canaille, le First Class 10 Teddy, le Figaro Figolu, le 6mJI Fissa et Attila, un beau plateau pour une fois.
Parcours prévu Cassidaigne aller retour.
Nous partons sous solent et GV maxi pentex dans un vent force 4, premiers sur la ligne comme Ondulat, toujours décidé à en découdre. Le vent sud-sud-est nous pousse à tirer le classique bord à terre d'autant que le vent semble vouloir tourner à gauche alors que le contraire était prévu par la météo. Eridan tire le même bord ce qui nous conforte dans cette option, tous les autres partent à droite ou tirent des bords au centre. Hélas, c'était une erreur de jugement de ma part car pendant toute la régate le régime des vents sera le suivant: dans la baie de Cassis, sud-sud-est, tournant est-sud-est au sortir de la baie et ce, d'autant plus qu'on est au centre. Coté Canaille, le vent longera la côte et ce refus nous trompera. Si le vent ailleurs eut été le même que sur notre trajet, notre option aurait été largement gagnante car côté Canaille, les courants sont portants. Le cas de figure de ce jour est rare et nous nous sommes fait avoir! Bref, après avoir viré sous Canaille, nous finirons le bord de près en choquant incroyablement les voiles pour arriver sur Cassidaigne au bon plein - petit largue, ce qui permet aus autres de passer bian avant nous la marque au vent. Ondulat premier, Canaille, Sirius, Novae et même Fissa passent avant nous. Envoi de spi lourd car bien sûr le début de la descente est au largue tribord. Nous aurions dû descendre plus grand largue mais ce régime de vent nous trompera jusqu'au bout. Nous revenons un peu sur les premiers et passons même Fissa, mais celui-ci est descendu plus que nous et la fin du parcours nous verra retrouver le vent du début, plus sud en baie ce qui nous met plein vent arrière. Ondulat va même devoir empanner avant de passer la ligne, mais son avance confortable créée lors du près lui permet de gagner sans problème. Fissa moins vent arrière que nous va filer direct sur la bouée d'arrivée sud qui est la plus proche et va nous devancer de 40s en réel! Bref nous nous contenterons de la 3eme place en TC, Figolu arrivé 1 sec derrière nous en réel prend la 4e place, suivi de Orion, Sirius, Canaille (le gros bavaria est arrivé 3 minutes avant nous), Eridan, Furlan, Teddy et Neptune.