Vous pouvez refermer cette fenêtre pour revenir sur le site
Challenge d'automne Port Miou 2012
VICTOIRE AU GENERAL SCRATCH!

4. 09.12.2012 - manche 6
Une bonne brise pour un aller-retour Riou où nous arriverons groupés Canaille coupant la ligne premier suivi d'Orion, Sirius, Ondulat et nous, le tout en moins de 2 minutes, Fissa et Novae 3 minutes après. Du coup, nous sommes premiers temps compensé, dans un classement bien serré (dans l'ordre: Attila, Fissa, Ondulat, Sirius, Orion, Novae, Canaille. Cette nouvelle victoire nous donne la victoire toutes classes du challenge d'automne une nouvelle fois, suivis de Fissa et Ondulat, les sélection et autres se classant derrière nous trois!

3. 26.11.2012 - Manche 5
Manche 4 avec 5 partants pour un aller retour Riou où personne ne finira. Nous sommes en tête de la flotte devant Fissa, l'heure limite sonne alors que nous étions au niveau de la pointe Cacau, tout près de l'arrivée... Ce sera pour la prochaine fois.
Ce sera un parcours Cassidaigne Ile Verte par brise modérée où Ondulat prendra l'avantage en temps réel, mais avec peu d'avance sur nous ce qui nous permettra de prendre la première place au scratch devant lui, puis Fissa, Novae et Sirius ensuite et Neptune fermant la marche.

2. 28/29.10.2012 - Manches 2 et 3
Coupe de l'Amitié annulée cette année à cause d'un avis de tempête, heureusement car ce sera le WE où le car-ferry amiral de la flotte de la SNCM (Napoléon Bonaparte) rompra ses amarres dans le port de Marseille et coulera en partie... Force 10 à 12, on est bien au chaud chez nous...

1. 14.10.2012 - Manche 1
Excellent début de challenge d’automne avec une victoire toutes classes !
7 voiliers au départ de cette manche, on est dans les chiffres de participation minima, mais suffisants. (En septembre, pendant nos préparations et régates à St Tropez, pas de régate en solo par manque total de concurrents et 5 au départ mais 2 classés à la régate en double de la Coupe Arnaud...)
Le temps est menaçant avec un coup de vent d’est prévu en soirée, pour l’instant le vent est quasi nul sur la ligne et le comité de course (Claude Laurendeau, impec) envoie l’aperçu avec des retards successifs. Nous en profitons pour sortir plus au large pour voir que le vent - prévu SO par toutes les météos - souffle d’Est et semble monter. J’ai laissé la voile de convoyage un peu petite et plate et nous hissons le vieux genois mylar, nous ne sommes que 4 (in extrémis) : Philippe Prat, Dominique Rosset, Marc Delon et AS. Départ moyen car la ligne est mouillée n’importe comment mais nous tirons le bord à terre vers Canaille alors que la majorité - influencée sans doute par la prévision météo - file de l’autre côté. Nous marquons immédiatement l’avantage, Eridan est le premier à nous suivre et la montée au près vers l’Ile Verte tourne à un duel de virements de bord où il passe deux fois devant mais nous reprenons l’avantage au dernier virement. Connaissant les pièges du bec de l’Aigle, je vire avant la lay-line théorique, l’adonnante prévue se confirme et nous parons l’obstacle de justesse mais en gardant notre pleine vitesse et 100 m d’avance sur Eridan. Tour de l’Ile avec cafouillage à l’envoi de spi mais nous gardons quand même l’avance car Eridan hésite à envoyer le sien. Les 5 autres concurrents dont Ondulat (X332) et Fissa (6MJI) ont quelques minutes de retard. Bord de spi sans trop de pb, je garde le gênois car le temps menaçant semble se confirmer, du coup le vent arrière sur la panne est impossible et nous montons un peu au vent de la bouée d’arrivée. Eridan qui est quand même plus rapide que nous au portant finit par se porter à notre niveau mais il est bien sur la route et il coupe la ligne 30s avant nous qui sommes obligés d’empanner sous gênois pour passer la ligne. 1er temps réel manqué de peu mais au temps compensé toutes classes nous avons plus de 4 minutes d’avance sur Fissa le second, 7 sur Eridan, le 4e étant Ondulat, 5e Ellora, 6e Sirius et 7e le Delph Tavel Marie-Carole à 40 minutes (arrivé presque une heure après nous).