La Bouée Jaune à La Ciotat

Depuis de nombreuses années, nombre de propriétaires de voiliers de course-croisière divers des Ports de La Ciotat sortent les mercredi et samedi après-midi, quand le temps le permet, pour se mesurer amicalement en des régates informelles et conviviales. Départs classiques avec estimation approximative des temps compensés furent suivis par la formule des départs décalés, avec toujours une grande approximation des écarts, mais c'est de peu d'importance, le principe c'est de rester cool. Et une bonne tournée de bières à la fin!
Ca fait quelques temps que Roger Campi, propriétaire du First 27.7 Révolin au Club de La Ciotat (et que je connais depuis de nombreuses années car il est équipier sur le Selection Sirius à Port Miou), me proposait de venir me joindre à eux.
C'est chose faite depuis le printemps 2017, puis, Valerie Sauzeau est venue se joindre à nous ainsi qu'à l'automne, Yves Sortais.
Nous sortons sur divers bateaux, du First Class 8 aux One-Ton classiques en passant par l'Archambault M34, notre préféré!
Au début, je suis sorti sur Revolin avec Roger et Jacky ou Claude, mais Tomby, le Carter 37 n°1 de Michel Marani (que nous avions eu comme concurrent dans les années 80 et 90 quand nous venions avec le Club 86 ou Attila régater à La Ciotat) me tentait beaucoup ainsi qu'Appaloosa (Moody 379) un German Frers, copie de Swan (il possède d'ailleurs la carène du Swan 379) sur lesquels j'ai fait nombre de régates en tant qu'équipier ou barreur occasionnel. Une sortie aussi sur le First Class 8 de Jean-Claude, mais le M34 Bec de l'Aigle s'est remis à participer régulièrement et j'ai sauté sur l'occasion pour me joindre à eux.
Le M34 Archambault était le dernier monocoque monotype du Tour de France, c'est une luge de 10.50 de long et de flottaison pesant 2.3 T et très voilé: le plus grand spi (assymetrique) de tête atteint 135 m2. Un accastillage hyper complet et efficace, le vent arrière est interdit, au portant on tire des bords avec des pointes de vitesse surprenantes.
Première régate avec Jacques et Jean les deux inséparables plus Malika et Patrick (ils sortent d'habitude sur le X 382 Matchbox) ainsi que Robin. On me laisse la barre un moment, difficile de ne pas s'enthousiasmer, ce bateau très léger et surtoilé envoie des super sensations!
Sur Tomby, on fait un voyage dans le temps, avec les voiles à l'ancienne (certaines sont d'origine, 45 ans!) et la garde robe comprend 3 gênois, un ghoster, un inter et deux plus petits focs, les 3 spis (leger, medium, lourd starcut) un big boy et une trinquette!!! Pliage et trimbalage des sacs, c'est déjà de la musculation... Mais ça fait plaisir de naviguer sur ce sister ship d'Hydra vainqueur de la one ton cup en 73.
Appaloosa de Pierre Fancelli a des voiles neuves, il est entretenu parfaitement et donne l'impression d'être neuf alors qu'il est à peine plus jeune que Tomby! Voiles membranes carbone, genois inter sur enrouleur spi chaussette et basta!
Du coup, pas toujours facile d'être au top mais la vitesse est là et c'est un bateau super à barrer lui aussi. On sort à deux sur ce gros truc, mais il y a un bon pilote auto.

Compte rendu des deux régates du club couruies à la barre du M34

Régate du 14.10.2017
Ce samedi, André Chauvin, animateur de la base nautique, organise une vraie régate (il y aura aussi départs de dériveurs et catamarans). Parcours avec  départ en mer, Ile Verte tribord, Cassidaigne, Ile verte babord et arrivée. 8 nautiques, petit temps, équipage: Jacques Rey, Robin et moi à la barre.
Départ parfait en milieu de ligne devant Eileen, le 12 mJI de Jacques Paquero, nous sommes sous solent kevlar maxi et gv kevlar maxi (avec quelques trous) dans cette pétole et on avance bien, très rapidement nous nous détachons du reste de la flotte et virons l'île loin devant. Montée au près vers la Cassidaigne que nous allons passer sur un seul bord (très pointu) alors que les suivants se verront contraints à tirer un contre-bord. Nous virons la Cassidaigne en tête et le retour sous spi de tête est anecdotique, nous sommes seuls devant, les autres à l'horizon... Bref, nous passonsl'île verte, puis la ligne avec une confortable avance de 32 minutes environ sur Tomby le 2e et l'emportons de 13' au temps compensé malgré notre rating monstrueux! résultats

Régate du 10.02.2018
Bis repetita, mais le départ fixé à 13h surprend les habitués qui n'en seront pas. No problem, nous avons des adversaires de taille comme Telemaque, le JPK 1010 d'Eric Merlier et Artemis, le A35, Eileen et quelques autres.
Equipage, Jacques, Jean, Hélène, Valérie et moi à la barre(!)
Parcours: Départ en mer, bouée à St Jean, Ile Verte babord, bouée rouge dans l'est, bouée à St Jean, etc, arrivée.
Vent variable SO-NO, 2 puis 3 à 4 Ouest...
Nous prenons le meilleur départ mais Télemaque et Artemis font jeu égal, nous passons la bouée au vent en même temps qu'eux, puis envoyons le spi assy de capelage car une heure avant, le vent était soutenu au largue serré dans le goulet mais ça va s'averer défavorable. Telemaque nous passe devant sous spi classique, c'est plutôt du vent arrière et faible en plus. Artemis derrière a son assy de tête et nous rattrape, il va même nous passer en contournant l'île alors que Telemaque s'englue dans les calmes avec la houle. Il comprend vite qu'il vaut mieux affaler, même au grand-largue et c'est en le voyant progresser vers nous que j'incite Jacques à descendre le notre. Nous redemarrons un peu et repassons Artemis qui s'obstine avec son spi qui ne se gonfle pas avec cette houle plus forte que le vent. Bref nous voilà enfin en tête pour le bord de louvoyage vers la bouée au vent, on va engranger des minutes précieuses et repartir sur une deuxième erreur, en préparant le spi de tête alors que le vent rentre franchement. Bref, nous ne l'envoyons pas (Artemis qui le fait part au tapis) et finirons le deuxième tour en passant la ligne avec 4'30" sur Telemaque lui-même suivi de peu par Artemis. Eileen et les autres sont loin derrière.



ro_bj_asso1.gif
Cliquer ici pour les reportages photos de Daniel
ro_bj_membr1.gif
res_ciot_14_10_2017.jpg
ro_bj_bato1.gif
ro_bj_palm1.gif
ro_bj_news1.gif
ro_bj_projets1.gif
ro_bj_contact1.gif
Clic sur l'image pour les résultats de la régate du 14.10.17
ro_bj_andresimon1.gif
m34_2017_3.jpg
La Bouée Jaune
13, allée Théodore Aubanel
Le Caylar 2
83270 Saint Cyr Sur Mer
Tél : 04 94 26 31 61 andrejsimon@gmail.com
log_bouee1.gif
Clic sur l'image pour les photos du M34
Attila à La Ciotat

Il est loin le temps (années 80) où nous venions à La Ciotat courir les triangles olympiques et les challenges des clubs avec le Club 86 Tchouk Tchouk Nougat. Puis avec Attila dès 1990, pour les challenges des clubs de La Ciotat et des Lecques.

Les régates sympa et non officielles des mercredi et samedi après-midi 'attendaient qu' Attila se décide à les rejoindre.
C'est chose faite!

Samedi 11 Mai 2018.
Fred, André C et moi, après un tour en baie de Cassis pour admirer les classiques qui régatent, nous partons pour la Ciotat vers midi. Bord de près sous solent-gv dans un bon vent SE de force 4.
Arrivés à La Ciotat vers 13h15, nous affalons le foc pour déjeuner tranquillement en attendant la sortie des concurrents. Nous en profitons pour tourner autour du minipaquebot Seadream pavillon Bahamas et du maxi cata de 33m Swift (ex Orange - ex Gitana 13) au mouillage.
Nos concurrents sortent et prennent le départ au fur et à mesure de leurs ratings, le Jouet 760 de Robert puis Gwendael, le Conati 31, le First Class 8 de JC, le First 27.7 Revolin de Roger, le Dehler 29 de Georges et le First 300 spirit de Christine. Tomby, le Carter 37 de Michel Marani laisse beaucoup d'avance aux autres avant de se décider à partir. Nous lui emboitons le pas avec un retard équivalent à notre différence de rating qui est le plus élévé. Les premiers sont déjà à la passe de l'ïle Verte et nous entamons la poursuite de Tomby.Duel de virements de bord qui tourne pour le moment à son avantage, nous n'avons que le solent et le vent - contrairement aux prévisions - à tendance à faiblir. Nous passons la tourelle  en dernier naturellement, mais Tomby serre trop la côte, ralentit et nous allons le passer au cap de l'île verte.
Direction les Lecques au bon plein, nous endraillons le genois au vent du solent, un petit plus de vitesse qui nous permet de prendre quelques longueurs sur Tomby. Virement de la bouée fictive des Lecques en avant dernière position mais sur les talons des bateaux précédents. On repart au bon plein travers inspiable vers l'extérieur de l'Ile Verte, Tomby perd encore quelques longueurs, nous sommes sur les talons du First 300 et du Dehler après avoir doublé les autres. Passée la tourelle direction la bouée de départ nous prenons la tête sous spi. Après la bouée re-Ile Verte mais je ne sais pas de quel bord la prendre! On choisit l'exterieur, c'est ce que j'ai cru comprendre de ce que m'a crié Guy au départ, mais voyant toute la flotte tirer le contre-bord j'ai un doute et décide de les contrôler. Nous sommes tellement haut que j'abats au travers pour finir par laisser passer le Dehler et même le Spirit 300 de Christine. Raté, ils repartent au large, c'était bien par l'extérieur. Nous nous jetons à leur poursuite et finissons par repasser l tourelle en tête. Dernier bord de spi avec un coquetier à l'envoi, Georges fait mine de nous rattrapper, mais une fois le coquetier défait nous le distançons à nouveau et passons la ligne premiers!

Mercredi 17 Avril 2019.
Fred et moi, les autres étant dans l'impossibilité de se libérér, décidons d'aller participer à la régate de La Ciotat ce mercredi, la météo est superbe. Bord de près sous solent-gv dans un bon vent SE de force 4.
Arrivés à La Ciotat vers 13h15, nous rentrons au port pour dejeuner et voir s'il y a moyen de completer l'équipage. Pierre nous dit qu'il vient mais finalement il rejoint JC qui sinon est seul sur son Class 8.
Nos concurrents sortent et prennent le départ au fur et à mesure de leurs ratings, le Jouet 760 de Robert puis Gwendael, le Conati 31, le First Class 8 de JC, le First 27.7 Revolin de Roger, le Dehler 29 de Georges que nous suivons à 2 minutes suivis nous mêmes par le Hanse 379 et le First JK 30 de Robin.
Le vent ayant baissé un peu, nous envoyons le gênois mylar juste avant de passer la ligne. Les premiers partis sont loin, le Jouet a déjà viré la Tourelle! Pas de problème, on regle au mieux et à deux avec l'aide du pilote auto, nous passons Georges avant la Tourelle. Le First 27.7 et le First  Class serrent l'île de trop près, pointent un peu trop, finissent par virer au ras des cailloux et nous les passons les doigts dans le nez! Super, il ne reste que le Jouet 760 et le Conati 31 très loin devant car partis avec une avance excessive je pense. Bouée fictive des Lecques à virer, nous la passons en 3e position ayant beaucoup gagné sur les deux loustics devant mais nous revenons vers l'Ile Verte (à passer à l'exterieur) sans les passer encore. On prépare le spi pour un envoi après l'empannage au Canonnier, Gwenael et le Jouet de Robert se contentent de leur gênois en ciseaux et nous les passons avant la digue du large. Affalage sans problème avant la bouée que nous virons avec quelques longueurs d'avance sur Gwenael, direction de nouveau Ile Verte, ce n'est qu'une formalité même si Robin mange le Conati à son tour mais son écart avec nous augmente doucement.
Il marche bien quand même par rapport aux autres et passera la ligne en deuxième position quelques minutes après nous.
A deux on s'est bien débrouillés quand même avec les deux envois de spi et le vent semblant faiblir doucement nous nous dépêchons de rentrer à Port Miou sans participer à la tournée de bières habituelle... Spi jusque dans la calanque!